ACTUALITES

En Amazonie, les Amérindiens n’opposent pas nature et culture

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE . Dans « Une écologie des relations », Philippe Descola, parti à la rencontre de la tribu des Jivaros Achuar, livre une réflexion sur les relations de l’homme à son environnement et nous introduit de manière vivante à la pratique de l’anthropologie. Présentation de l’éditeur : Considéré comme un des grands anthropologues français du XXe siècle, Philippe Descola réalise son premier terrain en Amazonie. En ethnographe, il vit des années durant au sein de la tribu des Jivaros Achuar, et observe les relations que (…) Lire la suite – On en parle

ACTUALITES

Mobilisation inédite contre EuropaCity, dans un moment « crucial »

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE . Venues de toute la France, 1.500 personnes ont marché à Paris samedi contre le projet de centre commercial et de loisir EuropaCity à Gonesse. Alors que le gouvernement doit se prononcer sur son avenir, les opposants ont voulu montrer leur détermination. La marche contre EuropaCity samedi 5 octobre à Paris aura été à l’image de la météo. Une pluie fine frappant le bitume qui coule et grandit comme une rivière impétueuse. Au départ, à Pantin, on comptait à peine une cinquantaine de manifestants. A (…) Lire la suite – Info / Grands Projets inutiles, Étalement … LIRE LA SUITE

ACTUALITES

Les biens criminels confisqués par l’État doivent servir aux luttes écologiques

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE . Lutte contre le grande criminalité — crime organisé, corruption et crime économique — et question environnementale ont partie liée, expliquent les auteurs de cette tribune : les biens confisqués pourraient servir à aider les associations qui se battent contre les dommages faits à la nature. Fabrice Rizzoli est cofondateur de Crim’Halt. Jérôme Deconinck est directeur de la fondation Terre de liens. Les deux associations demandent que la redistribution des biens mal acquis serve la cause (…) Lire la suite – Tribune / Économie, Luttes

ACTUALITES

La communauté agricole Emmaüs Roya cultive la solidarité avec les migrants

Origine de l’article : PRESSE NUMERIQUE . Depuis juillet, les terres de Cédric Herrou sont devenues une communauté Emmaüs qui propose ses productions bio en circuit court. Personnes solidaires et sans-papiers y cultivent un avenir commun. Breil-sur-Roya (Alpes-Maritimes), reportage « Cet endroit répare tout le monde, pas seulement les exilés », dit Charlotte, bénévole à Emmaüs Roya. Il y a un peu plus d’un an, elle a quitté son boulot dans une ONG à Paris pour « faire un voyage à vélo sur les routes de l’exil ». Ses coups de pédales se sont (…) Lire la suite – Alternative / Agriculture, Migrations