À l’île Maurice, rébellion et autogestion contre la marée noire

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La marée noire qui a suivi l’échouage du Wakashio sur la côte sud-est de l’île Maurice, écrin d’une très riche biodiversité, a bouleversé les Mauriciens. Mais, malgré la dissuasion de l’État, ils se sont auto-organisés pour protéger la côte. Cette expérience éco-sociale, souligne l’auteur de cette tribune, augure d’une « nouvo Moris » (« nouvelle Maurice »).

Stefan Gua est un militant du mouvement écosocialiste Rezistans ek Alternativ. Le 25 juillet 2020 s’échouait sur le récif corallien du sud-est de l’île Maurice, (…)

Lire la suite

Tribune

/
,
,
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*