À l’île Maurice, une marée noire déclenche une insurrection populaire

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le 25 juillet, l’île Maurice a commencé à vivre une catastrophe écologique : des tonnes de fioul se sont répandues dans ses eaux paradisiaques, menaçant l’économie locale de la pêche et du tourisme. L’incurie du gouvernement allait mettre le feu aux poudres, et provoquer une insurrection populaire. Une de plus à travers le monde, souligne l’autrice de cette tribune.

Manon Dervin est militante écologiste, diplômée en affaires internationales (Sciences-Po Rennes) et en « gouvernance de la transition, (…)

Lire la suite

Tribune

/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*