Ah qu'il est doux de vivre loin des métropoles

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

À rebours du discours désolé sur l’abandon de « la France périphérique », Guillaume Faburel montre dans « Les métropoles barbares » qu’une nouvelle vie s’invente dans le rural et les petites villes.

Les Métropoles barbares, du géographe Guillaume Faburel, ambitionne de « réarmer la critique radicale », de dramatiser les recompositions spatiales à l’œuvre pour mieux les rendre visibles et donc attaquables.

Après avoir étudié en détails (ses bureaux d’affaires, ses centres commerciaux, ses espaces récréatifs, (…)

Lire la suite

À découvrir

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*