Après les OGM, la nouvelle technique du forçage génétique inquiète écologistes et scientifiques

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Les organismes issus du forçage génétique peuvent transmettre, sans autre intervention humaine, des gènes modifiés à tous leurs descendants. Cette technique permettrait d’éradiquer des espèces nuisibles, comme certains moustiques vecteurs de la malaria. Mais des associations, des scientifiques et des responsables politiques, inquiets de potentiels effets dévastateurs, réclament un moratoire international.

Après les OGM, voici les « GDO », pour gene drive organisms. En français, on parle d’organismes (…)

Lire la suite

Enquête

/
,
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*