Contre l’effondrement, il nous faut « reconquérir une contemplation joyeuse et décidée du monde »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Partant de la célèbre phrase de Dostoïevski, « La beauté sauvera le monde », l’ancien grand reporter Jean-Claude Guillebaud exprime, dans un ouvrage optimiste, les mille raisons de s’émerveiller du spectacle du vivant.

C’est un appel optimiste à retrouver un regard étonné que lance ici Jean-Claude Guillebaud. Partant de la célèbre phrase d’un personnage de Dostoïevski, « la beauté sauvera le monde », l’ancien grand reporter exprime à partir de son expérience les mille raisons de s’émerveiller du spectacle du (…)

Lire la suite

À découvrir

/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*