De plus en plus de contraventions pour réprimer les manifestants

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le vidéaste Cemil a reçu deux amendes de 135 euros pour rassemblement interdit et non port du masque lors d’une manifestation. Ce cas illustre l’utilisation croissante des contraventions pour réprimer les manifestations.

270 euros. Voici le montant de la double amende reçue le 16 décembre par le vidéaste engagé Cemil. Le motif : participation à un rassemblement non autorisé et non port du masque lors de la manifestation contre la loi sécurité globale à Annecy, le 5 décembre dernier. « J’avais décidé (…)

Lire la suite

Brèves

/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*