Des parkings plutôt que des pistes cyclables : l’écologie pâle des maires d’extrême droite

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Lors des municipales, les 15 et 22 mars, le Rassemblement national cherchera à étendre son emprise locale. Le parti s’appuie sur le bilan des 17 villes conquises en 2014, où il estime avoir été bon gestionnaire, et espère s’emparer des intercommunalités. Reporterre s’est rendu à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) et à Béziers (Hérault), où les maires sortants défendent leur bilan écologique. Sans convaincre. Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) et Béziers (Hérault), reportage

C’est une froide matinée de février à (…)

Lire la suite

Enquête

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*