En Ariège, un jugement inédit relaxe des anti-glyphosate au nom de l'état de nécessité

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

En Ariège, vingt-et-un activistes étaient jugés pour avoir recouvert de peinture des bidons de pesticides contenant du glyphosate. Ils ont été relaxés mardi 1ᵉʳ juin : le tribunal a reconnu que les dangers potentiels ces produits pour la santé humaine et l’environnement étaient plus importants que l’infraction commise.

C’est une décision qui pourrait faire évoluer le droit. Mardi 1ᵉʳ juin, le tribunal de Foix (Ariège) a relaxé vingt-et-un militants opposés au glyphosate. En 2016 et 2017, dans trois magasins (…)

Lire la suite

Info

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*