En Inde, l’environnement et les droits humains sacrifiés sur l’autel de la reprise

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le Premier ministre a promis une « Inde autosuffisante » après l’épidémie. Dans les faits, c’est une relance plus productiviste qu’avant qui se dessine : semaines de 72 heures, suppressions des normes environnementales et retour en force du charbon. Pendant ce temps, la contestation est muselée par le Covid-19 et les restrictions qu’il provoque encore. Bangalore (Inde), correspondance

Les arbres tombent, la route tremble sous les perceuses, le ciment coule. À Bangalore, c’est le premier bruit qui est (…)

Lire la suite

Info

/
,
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*