En Mayenne, l’incendie d’une entreprise aurait provoqué la pollution d’une réserve d’eau et d’un étang

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Dans la petite commune de La Gravelle, en Mayenne (53), les bâtiments de l’entreprise Léa composites (un fabricant de coques de piscines en polyester) ont été détruits lors d’un violent incendie le 1er juin 2020.

Une partie des eaux d’extinction (les eaux qui ont été utilisées pour lutter contre le feu, qui ont donc transporté des résidus de l’entreprise) se sont ensuite déversées dans une réserve incendie de 300 m3 située en aval du site, puis dans une zone humide d’environ 8.000 m², en amont d’un étang et (…)

Lire la suite

Brèves

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*