En Russie, la pandémie a plongé les travailleurs migrants dans la mouise

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Plusieurs millions d’Ouzbeks, de Tadjiks, de Kirghiz, de Moldaves ou d’Ukrainiens travaillent en Russie. Avec le confinement imposé depuis fin mars, la majorité d’entre eux se retrouvent dans des situations dramatiques, et ne peuvent compter que sur la solidarité de leurs compatriotes. Moscou (Russie), correspondance

Depuis près de deux mois, ils s’entassent à sept dans l’appartement d’à peine 30 mètres carrés. Janna, son mari et ses deux enfants hébergent une sœur et deux neveux adultes. « À cause de (…)

Lire la suite

Info

/
,
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*