Graver à sec, une nouvelle piste pour améliorer la production des cellules photovoltaïques

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Cet article est paru en premier sur https://www.actu-environnement.com/flux/rss/environnement/

L’utilisation de difluor pour graver le silicium permettrait d’accélérer la cadence de production des cellules photovoltaïques et d’économiser les rinçages associés à la technique classique d’immersion des plaquettes dans un bain chimique.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*