Greenpeace en procès : les craintes des antinucléaires jugées « légitimes »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Des militants de l’ONG Greenpeace comparaissaient au tribunal correctionnel de Valence (Drôme) pour s’être introduits dans la centrale EDF du Tricastin. Une occasion, pour les prévenus, de parler du vieillissement des installations dans les tribunaux. Le procureur a requis des peines modérées, estimant leurs inquiétudes légitimes.

Valence (Drôme), reportage

« Le nucléaire révèle la face sombre de l’État : c’est l’opacité sur les décisions, l’absence de transparence et la répression des militants qui (…)

Lire la suite

Reportage

/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*