Jardins de la Buisserate : à Grenoble, les militants sont libres, mais leur « colère a grandi »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Mercredi 7 avril, les sept militants inculpés pour « association de malfaiteurs » ont vu leurs poursuites judiciaires annulées. Ils luttaient pour la défense d’un des derniers espaces naturels de la métropole de Grenoble, rasé lors du second confinement.

En septembre dernier, Reporterre vous racontait l’histoire kafkaïenne qui frappait sept jeunes activistes à Grenoble. Accusés de vouloir « créer une Zad » pour défendre les jardins de la Buisserate — un écrin de verdure de 5 000 m² désormais détruit, ils (…)

Lire la suite

Info

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*