Journalistes et rédactions s'élèvent contre les violences policières

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Lors des manifestations pour la liberté d’informer mardi 17 novembre, de nombreux journalistes ont été molestés voire placés en garde à vue par les forces de l’ordre. Dans une tribune commune, de nombreux médias – dont Reporterre – et organisations de journalistes s’élèvent contre ces comportements policiers permis par le ministère de l’Intérieur.

Reporterre est signataire de ce texte.

Les organisations signataires de l’appel au rassemblement contre la proposition de loi (PPL) Sécurité globale se (…)

Lire la suite

Brèves

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*