La capture et le stockage du carbone, un remède pire que le mal

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Les procédés artificiels de capture et de stockage du carbone (CSC) suscitent la convoitise des investisseurs. Derrière le filtre « vert », explique l’auteur de cette tribune, se trouve la promesse d’une activité coûteuse à l’excès qui servira à favoriser l’exploitation d’hydrocarbures.

Transition énergétique oblige, les procédés de capture et de stockage du carbone (CSC) reviennent dans le débat public. Elon Musk a même promis en janvier 100 millions de dollars à qui développerait la meilleure technologie. (…)

Lire la suite

Tribune

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*