La leçon de Stocamine pour Bure : l'État ne tient pas sa parole

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Les 42.000 tonnes de déchets hautement toxiques enfouies dans le site de Stocamine y resteront, malgré la promesse de la « réversibilité ». Les en sortir coûterait trop cher, même si c’est faisable, expliquent les auteurs de cette tribune. Qui s’interrogent : pourquoi serait-ce différent pour le projet d’enfouissement des déchets nucléaires à Bure en cas d’accident ?

La coordination Stop Cigéo réunit les associations en lutte contre le projet Cigéo d’enfouissement des déchets nucléaires (Asodedra, Bure Zone (…)

Lire la suite

Tribune

/
,
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*