La police du « Macronavirus » attaque la liberté de s’exprimer par banderole

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Sur les contreforts du massif du Vercors, dans la ville de Die, les autorités répriment au nom de l’écologie. Ce vendredi 24 avril 2020, sur la demande du maire, Gilbert Trémolet, la police municipale est venue frapper à la porte d’un appartement situé place de la République, aux fenêtres duquel avaient été déployées des banderoles, pour exiger leur retrait. Selon le journal local Ricochet, « ces banderoles n’étaient ni diffamatoires, ni haineuses, ni discriminatoires ». Pourtant les policiers ont menacé (…)

Lire la suite

Brèves

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*