La pollution dans le métro parisien est largement sous-évaluée, selon une étude

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Depuis des années, la RATP affirme surveiller la pollution de l’air dans le métro au moyen d’un dispositif baptisé Squales. Mais une nouvelle étude, commanditée par l’association Respire et le syndicat autonome de la RATP et réalisée dans dix stations parisiennes, montre que les données de la RATP sont trompeuses. Les valeurs ne correspondent pas à la pollution réelle dans les stations, avec des écarts qui atteignent un facteur dix.

L’étude a été menée par Jean-Baptiste Renard, directeur de recherche au (…)

Lire la suite

Brèves

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*