Le chlordécone et l'impunité empoisonnent les Antilles

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Du début des années 1970 à 1993, les planteurs de bananes de Martinique et de Guadeloupe ont eu recours massivement au chlordécone pour lutter contre un ravageur. Pourtant, dès 1979, l’OMS avertissait de la dangerosité de ce produit. Sur place, des mouvements populaires réclament justice depuis des années.

Le 16 juillet dernier, Keziah Nuissier, un jeune homme de 21 ans, était passé à tabac par les forces de l’ordre à Fort-de-France, en Martinique, alors qu’il manifestait contre la répression du (…)

Lire la suite

Info

/
,
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*