Le gouvernement et la déforestation importée : des mots, pas d'actes

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le gouvernement vient de mettre en place une « plateforme d’observation et de lutte contre la déforestation importée ». Le but : offrir aux consommateurs et aux entreprises une transparence sur les produits qui pourraient avoir provoqué une déforestation à l’étranger. Un outil peu abouti et inutile, tacle Sylvain Angerand.

Sylvain Angerand est ingénieur forestier et coordinateur des campagnes de l’association Canopée Forêts vivantes. Reporterre — Quel état des lieux de la déforestation mondiale (…)

Lire la suite

Entretien

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*