« Le travail numérisé entraîne un mode de vie aliénant et antiécologique »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

« Tout un nouveau prolétariat se constitue là, mais sans classe, privé de soutien et de perspectives d’émancipation », analyse Fanny Ederlin, autrice des « Dépossédés de l’open space ». Ce « néotravail », soumis aux outils numériques et régi par des techniques de management déshumanisantes, est aliénant et antiécologique.

Fanny Lederlin a travaillé une quinzaine d’années dans la communication, avant de reprendre des études de philosophie. Les Dépossédés de l’open space. Une critique écologique du travail est son (…)

Lire la suite

Entretien

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*