Les armes non létales, un mythe qui légitime les violences policières

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

L’État attise la brutalité de sa police en la dotant d’un arsenal militaire toujours plus puissant, explique l’économiste Paul Rocher. De quoi réjouir l’industrie (florissante) de l’armement. Lanceurs de balles de défense (LBD), gaz lacrymogènes… Ces armes supposées « non létales » et défensives sont en fait au cœur de l’offensive étatique : c’est précisément leur non-létalité supposée qui légitime la violence policière.

Dans son essai Gazer, mutiler, soumettre. Politique de l’arme non létale (La Fabrique, (…)

Lire la suite

À découvrir

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*