Les déchets plastiques peuvent parcourir plus de 8 000 kilomètres avant de s'échouer

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Des chercheurs — dont l’autrice de cette tribune — ont modélisé le devenir des particules plastiques dans l’océan. Ils nous apprennent notamment qu’un déchet parti d’une côte quelque part dans le monde pourrait se retrouver sur une autre côte 8.000 kilomètres plus loin.

Fanny Chenillat est chercheuse en océanographie, spécialisée en modélisation numérique et analyse de données. Son principal champ d’action est l’étude des interactions entre la physique et la biogéochimie et les écosystèmes planctoniques. (…)

Lire la suite

Tribune

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*