Les hippopotames de Pablo Escobar restaurent un monde perdu

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Lorsque le baron de la drogue Pablo Escobar a été abattu en 1993, il a laissé derrière lui son empire de la cocaïne… et un zoo rempli d’animaux sauvages. Ses lions, ses girafes et ses autres animaux exotiques ont été déplacés de son luxueux domaine, l’Hacienda Nápoles, à l’est de Medellín, vers de nouveaux horizons. Mais ses hippopotames, laissés à l’abandon, ont prospéré et proliféré dans les petits lacs du nord de la Colombie, ce qui en fait le plus grand animal envahissant du monde. Il y aurait aujourd’hui (…)

Lire la suite

Brèves

/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*