Les pompiers davantage exposés aux cancers, selon une étude sur le 11 septembre

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Les pompiers mobilisés lors des attentats du 11 septembre 2001, aux États-Unis, ont eu 13 % de probabilité en plus de développer un cancer que leurs collègues n’étant pas intervenus ce jour-là, révèle une étude.

Amiante, arsenic, polychlorobiphényles (PCB), hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), acide sulfurique… Les pompiers mobilisés lors des attentats du World Trade Center aux États-Unis, le 11 septembre 2001, ont fortement été exposés à des substances cancérigènes. Une étude parue le 10 (…)

Lire la suite

Info

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*