L’estuaire de la Loire menacé par le béton d’un projet industriel

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le Grand port maritime Nantes-Saint-Nazaire veut bétonner 110 ha de zone naturelle dans l’estuaire de la Loire pour accueillir des entreprises liées aux énergies marines renouvelables. Opposé à cette approche industrielle, le collectif Stop Carnet organise deux jours de mobilisation cette fin de semaine. Nantes (Loire-Atlantique), correspondance

Sur la rive gauche de la Loire, près de Paimbœuf, le site du Carnet est un espace vert de 395 hectares, qui fut auparavant une île. Des remblais (…)

Lire la suite

Info

/
,
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*