Manger des fruits et légumes exotiques et hors saison plombe la planète

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Le transport des denrées alimentaires de leur lieu de production à nos assiettes génère au moins trois fois plus d’émissions de gaz à effet de serre que ce qui était estimé auparavant. C’est le constat dressé dans une étude publiée par Nature food relayée lundi 20 juin par le journal anglais The Guardian.

Selon les auteurs de l’étude, les « kilomètres alimentaires » sont probablement responsables d’environ 6 % des émissions de gaz à effet de serre dans le monde, le transport des aliments destinés à la (…)

Lire la suite

En bref

/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*