Masques : l’État méprise l’organisation spontanée des couturières

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Spontané, populaire, efficace : le mouvement des couturières a permis, en pleine pénurie de masques, de pallier les carences de l’État de façon inédite. Mais depuis que le gouvernement a décidé que tout le monde devait être masqué, il tente d’encadrer la production des masques en tissu, au détriment des collectifs de couturières auto-organisées.

C’est une colère qui monte au rythme des ronronnements de machine à coudre. Sur les réseaux sociaux, couturières professionnelles et amatrices échangent photos et (…)

Lire la suite

Enquête

/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*