Ne parlons plus d'effondrements, mais de « basculements »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

L’aspiration au « monde d’après » a été étouffée par un « monde d’avant » plus autoritaire encore. Pour autant, le capitalisme arrive à une croisée de chemins, explique l’historien Jérôme Baschet. Dans « Basculements », il décrit la manière de le faire basculer vers une voie désirable, ouvrant sur des modes de vie antiautoritaires, collectivistes et écologiques.

Rappelez-vous l’an passé, à la même époque, lorsque la pandémie de Covid-19 imposa son rythme au monde entier. Sitôt confinés, on commençait à rêver un « (…)

Lire la suite

À découvrir

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*