On traite les pauvres comme on traite la nature : mal

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

À l’occasion de la Journée mondiale du refus de la misère, le 17 octobre, l’autrice de cette tribune, présidente d’ATD Quart Monde, explique que partir des plus pauvres pour repenser les finalités du travail peut donner naissance à une nouvelle politique écosociale. Les Territoires zéro chômeur en sont un bel exemple.

Marie-Aleth Grard est présidente d’ATD Quart Monde. Le constat est criant : nos sociétés traitent la nature de la même façon qu’elles traitent leurs membres les plus pauvres. Les ressources (…)

Lire la suite

Tribune

/
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*