Régulation du commerce en ligne : le gouvernement préfère un label à des interdictions

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Pourquoi s’embêter avec une loi et de nouvelles mesures coercitives alors que l’on peut privilégier les bonnes actions et le volontarisme « des parties prenantes » ? Voilà en filigrane la position du gouvernement sur le développement du commerce en ligne. Face à l’expansion des plateformes Amazon, l’exécutif a abandonné toute mesure de régulation législative ou réglementaire, d’après Le Parisien. L’idée d’un moratoire sur la construction de nouveaux entrepôts, comme l’exigeait la Convention citoyenne pour le (…)

Lire la suite

Brèves

/

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*