Séminaire de restitution final des services écosystémiques le 7 décembre dernier !

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

.flex_column.av-60a9vh-d9255af5f3c2ee1c06702ee89d593fb3{
border-radius:0px 0px 0px 0px;
-webkit-border-radius:0px 0px 0px 0px;
-moz-border-radius:0px 0px 0px 0px;
}

Séminaire de restitution final des services écosystémiques le 7 décembre dernier !

Le 7 décembre dernier, s’est tenu le séminaire de restitution final de l’étude des services écosystémiques sur les rivières du Léguer (22), du Nant Bénin (74), de l’Esteron (06) et du Taravo (2A). Patricia Detry du CEREMA et Pascal da Costa de Centrale Supelec ont présenté cette étude financée par l’Office Français de la Biodiversité (réprésenté par Anne Vivier et Julien Gauthey). En tant que partenaires, les Rivières Sauvages étaient bien entendues présentes pour dresser le bilan de ces 3 années d’études.

Les services écosystémiques sont des outils comptables pour rendre compte des services rendus par la nature. Cependant il est difficile de les quantifier, et avec les nouveaux enjeux mondiaux face au changement climatique, il est important de prendre en compte tous ces services non identifiés comme marchands qui génèrent du bien-être.

Cette étude a donné des chiffres très intéressants concernant un de ses critères :  les consentements à payer pour différents services rendus par les bassins versants étudiés. Il a été constaté une vraie volonté des  acteurs locaux à se mobiliser pour leurs territoires, ceux-ci étant prêts à payer davantage pour conserver ou améliorer les services rendus par les écosystèmes. Les habitants sont prêts à donner autour de 100 € par service rendu :  par exemple sur la qualité de l’eau. Sur le Léguer, les chiffres sont doublés avec 196 € en moyenne par type de service, démontrant un attachement très fort au territoire.

C’est une grande joie de s’apercevoir que les résultats vont au-delà de ce qui était escompté et bon nombre de territoires aimeraient bénéficier de ces études tels que la Grande Leyre ou encore l’Artoise. Une motivation de plus pour les poursuivre !

Plus d’infos :
> Film réalisé par les gestionnaires de l’Estéron : youtu.be/DSe9ZR0i4mE

> Sur le CEREMA, sur Centrale Supelec et sur l’Office Français de la Biodiversité

                         

#top .hr.hr-invisible.av-4vuigt-aa4e9f199e8f0cf8f6a3c7a45445da1b{
height:30px;
}

Photos : Samuel Jouon, PNR Prealpes dazur

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*