Sorcières et femmes indépendantes, figures honnies du capitalisme patriarcal

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

Dans « Une guerre mondiale contre les femmes. Des chasses aux sorcières au féminicide » (éd. La Fabrique), la militante et théoricienne féministe Silvia Federici montre comment, depuis les condamnations pour sorcellerie à la fin du Moyen Âge, les violences contre les femmes et le développement capitaliste sont étroitement liés. Une situation qui perdure de nos jours.

« Nous sommes les petites-filles des sorcières que vous n’avez pas pu brûler. » C’est aux femmes s’appropriant fièrement cette phrase (…)

Lire la suite

À découvrir

/
,
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*