Valérie Masson-Delmotte : « Nous, les scientifiques, avons été trop prudents »

Origine de l'article : PRESSE NUMERIQUE .

La médiatisation des connaissances scientifiques est difficile lorsqu’aux faits s’opposent les émotions et que les « marchands de doute » sur ruent sur les moindres approximations. Pour Valérie Masson-Delmotte, chercheuse et membre du GIEC, « le défi est de les partager dans le système éducatif et auprès des décideurs ».

Grèves pour le climat, marches partout dans le monde, Assemblée générale des Nations unies sur le réchauffement, rapport du Giec sur les océans… À partir du 20 septembre, des événements (…)

Lire la suite

Entretien

/
,
,

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*